Terme recherché

Des composants et des systèmes pour augmenter la rigidité et supporter des charges plus élevées Solutions de roulement et de systèmes de mouvement dynamiques pour l’automatisation robotisée

Pressrelease Stage Image
Du fait de leur grande capacité de charge, de leur rigidité et de leur petite section, les roulements à rouleaux croisés INA de la série XSU conviennent parfaitement pour les espaces exigus.

03/07/2019 | Haguenau

  • Schaeffler propose le bon type de roulement pour chaque articulation de robot
  • Des roulements à rouleaux croisés et des roulements à deux rangées de rouleaux à contact oblique optimisés pour plus de rigidité
  • Economiques, dynamiques et précis : les systèmes d'axes cartésiens complètent le portefeuille destiné à la robotique

Dans la course aux solutions d’automatisation efficaces, les robots industriels se sont largement imposés pour les travaux de manutention et de traitement les plus variés. Leur succès s’explique tant par la baisse de leurs coûts d’acquisition résultant du grand nombre de pièces vendues que par les avancées technologiques réalisées au niveau de leur rigidité et des charges possibles. En ce qui concerne la capacité de charge, la dynamique et la précision des robots, les roulements équipant leurs articulations jouent un rôle décisif. Schaeffler propose des solutions pour chacun des six axes aux exigences spécifiques.

Roulements pour les articulations rotatives des robots à bras articulé

Le roulement inférieur des axes 1 et 2 d’un robot supporte la totalité du poids et absorbe les couples de renversement les plus élevés. Sans compter que les renversements au sein du roulement se multiplient jusqu’au TCP (Toolcenterpoint). Pour ce type d’applications, Schaeffler propose des butées à deux rangées de billes à contact oblique ZKLDF, qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la machine-outil, et qui comportent une rigidité latérale particulièrement importante. Leurs bagues massives sont vissées à la construction adjacente.

Les axes 3 et 4 supportent encore une bonne partie du bras du robot mais la place disponible dans l’articulation déjà très restreinte nécessite un roulement à section réduite ayant toutefois une capacité de charge et une rigidité élevée. Pour satisfaire à cette demande toujours plus exigeante des clients, les ingénieurs Schaeffler ont optimisé les roulements à rouleaux croisés INA de la série XSU en les équipant d’un plus grand nombre de rouleaux cylindriques leur conférant une plus grande rigidité.

Du fait de leur grande portée d’appui et de leur faible encombrement axial, les roulements à deux rangées, notamment ceux disposés en O, offrent un grand potentiel de rigidité latérale. Les roulements à rouleaux à contact oblique FAG de la série SGL se distinguent en plus par un contact très rigide des rouleaux. Schaeffler propose une combinaison des deux, notamment pour les axes 5 et 6 aux bras articulés de petit diamètre. Du fait de leur section réduite et de l’échelonnement très rapproché des diamètres, il est facile d’intégrer les roulements SGL appropriés entre la transmission du robot et le boîtier.

Le 7e axe – prolongement du bras

Pour élargir le champ de travail des robots industriels ou pour allonger leurs courses de déplacement, on a souvent recours à un 7e axe : monté sur un chariot de l’axe linéaire, le robot se déplace entre les différentes machines-outils ou stations de travail et les magasins et systèmes de palettisation. Dans ce cas, le guidage sur rails profilé INA à six rangées de billes KUSE en qualité X-life est particulièrement approprié. Il offre une durée de vie nominale particulièrement longue, une consommation de lubrifiant basse et une amplitude de pulsation exceptionnellement faible. Dans le sens de pression, ce guidage sur rails profilé à six rangées de billes présente une capacité de charge particulièrement importante qui incite à le combiner avec des entraînements directs. Pour maximiser la disponibilité de toute la cellule de production équipée de plusieurs machines-outils, Schaeffler propose le DuraSense en option pour ses guidages sur rails profilés. Les capteurs intégrés au DuraSense permettent l’automatisation ou la surveillance de la lubrification des chariots. Le risque d’arrêts non planifiés dus à l’usure ou à une mauvaise lubrification s’en trouve considérablement réduit.

Systèmes cartésiens : économiques, dynamiques et précis

Il n’est pas toujours indispensable d’utiliser des robots onéreux pour la manutention des pièces et des outils. Très souvent, ces tâches sont assurées par des systèmes d’axes cartésiens composés de modules linéaires combinables. Dans ce domaine, Schaeffler propose une vaste gamme de modules et d’unités de guidages linéaires INA. Des modules linéaires aux fonctions spéciales en élargissent encore le champ d’application. Ainsi, les modules télescopiques MTKUSE permettent un transfert au travers d’une ouverture dans un mur de protection ou des salles de travail séparées.

Editeur : Schaeffler France
Pays d’édition : France

Supports correspondants
Downloads

Pack (communiqué de presse + supports)

Partager la page

Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Pour l’utilisation de ce site Internet, vous acceptez l’usage de cookies. Plus d’informations

Accepter