Terme recherché

La qualité des résultats s'est améliorée au troisième trimestre, les mesures prennent effet

Pressrelease Stage Image

05/11/2019 | Belrose

La qualité des résultats s'est améliorée au troisième trimestre, les mesures prennent effet

  • 10,8 milliards d'euros : le chiffre d'affaires réalisé au cours des neuf premiers mois correspond à celui de l'année dernière
  • La marge EBIT avant éléments exceptionnels s'améliore pour atteindre 8,1 pour cent au troisième trimestre
  • Nette augmentation du Free Cash-Flow avant encaissements et décaissements du fait des opérations de fusions et acquisitions au troisième trimestre (362 millions d'euros)
  • Surperformance de l’Automotive OEM également au 3e trimestre, croissance de la division Industrie légèrement en baisse au 3e trimestre par rapport au 1er semestre
  • Poursuite des mesures prises pour augmenter l‘efficacité qui produisent déjà leurs effets
  • Prévisions du Groupe et de la division confirmées pour l'exercice en cours

L'équipementier automobile et industriel mondial, Schaeffler, a présenté aujourd'hui son rapport intermédiaire pour les neuf premiers mois de l’année 2019. Pour la période considérée, le chiffre d'affaires du groupe Schaeffler s'élève à 10 839 millions d'euros (exercice précédent : 10 714 millions d'euros). Corrigé des effets de change, il a légèrement baissé de 0,1 pour cent. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires corrigé des effets de change a augmenté de 1,2 pour cent. Parmi les quatre régions, ont contribué à la croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change au cours des neuf premiers mois les Amériques à hauteur de 7,6 pour cent, l'Asie/Pacifique à hauteur de 1,1 pour cent et la Grande Chine à hauteur de 0,5 pour cent, tandis que les ventes en Europe ont diminué de 3,6 pour cent.

Au cours des neuf premiers mois, le groupe Schaeffler a réalisé un résultat avant résultat financier, participations mises en équivalence et impôts sur les bénéfices (EBIT) de 795 millions d'euros (exercice précédent : 1 149 millions d'euros), lequel a été grevé, au cours de la période concernée, d'éléments exceptionnels d’un montant de 88 millions d'euros. Les éléments exceptionnels résultent principalement des charges liées au programme d'amélioration de l'efficacité RACE de la division Automotive OEM. L'EBIT avant éléments exceptionnels s'élève ainsi à 883 millions d'euros (année précédente : 1 150 millions d'euros). Cela correspond à une marge EBIT avant éléments exceptionnels de 8,1 pour cent (année précédente : 10,7 pour cent). La détérioration par rapport à l'année précédente résulte notamment de la baisse de la marge brute. La baisse de la marge est principalement due à des effets de prix de vente négatifs et à l'augmentation des coûts de production. En outre, l'augmentation des coûts administratifs a eu un impact négatif sur les marges. Entre le deuxième et le troisième trimestre, la marge EBIT avant éléments exceptionnels s'est améliorée, passant de 7,9 à 9,1 pour cent.


Surperformance de l‘Automotive OEM de 4,6 pour cent également au 3e trimestre Au cours des neuf premiers mois, la division Automobile OEM a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 6.768 millions d'euros (année précédente : 6.778 millions d'euros). Le chiffre d'affaires corrigé des effets de change a reculé de 1,5 pour cent par rapport à l'année précédente. Avec une surperformance de 4,4 points, la division a ainsi dépassé la production automobile mondiale, qui a chuté de 5,9 pour cent sur la même période. La surperformance au troisième trimestre a atteint 4,6 pour cent. Après une baisse de 2,9 pour cent du chiffre d'affaires corrigé des effets de change au premier semestre, la division a enregistré une croissance du chiffre d'affaires de 1,4 pour cent au troisième trimestre.

Des quatre régions, ce sont les Amériques qui ont enregistré, avec un taux de 8,6 pour cent, la plus forte croissance de chiffre d'affaires corrigé des effets de change de la division Automotive OEM au cours de la période de référence, principalement en raison de la demande accrue de quelques grands comptes du fait du succès des produits. La région Asie/Pacifique a enregistré une croissance du chiffre d’affaires de 2,1 pour cent. Le chiffre d'affaires a baissé de manière significative, à moins 6,0 pour cent dans la région Grande Chine et à moins 5,2 pour cent dans la région Europe. La baisse du chiffre d’affaires réalisé en Grande Chine et en Europe s’explique notamment par le recul significatif de la production automobile dans ces deux régions. Au troisième trimestre, la région Grande Chine a enregistré une croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change de 7,1 pour cent, ce qui s'explique également par la faible croissance enregistrée à la même période l'année précédente. Des quatre domaines d’activité de la division Automotive OEM, l'e-mobilité affiche la plus forte croissance, avec une hausse de 38,8 pour cent du chiffre d'affaires corrigé des effets de change. La croissance dans le domaine de l’e-mobilité s'explique en particulier par le succès des composants primaires des transmissions à variation continue (CVT) et des actionneurs. Le domaine Système de châssis a enregistré une croissance de 0,5 pour cent de son chiffre d'affaires, en partie grâce à l'évolution positive des ventes du domaine Actionneurs de châssis. Le chiffre d'affaires du domaine Systèmes de transmission a reculé de 6,1 pour cent, principalement en raison de la baisse de la demande de composants pour les transmissions manuelles. Le chiffre d'affaires du domaine Systèmes moteur a reculé de 2,6 pour cent, toutefois, au sein de ce domaine, le module de gestion thermique a connu une forte augmentation de ses ventes au cours de la période considérée.

Sur les neuf premiers mois de l'année, l’EBIT avant éléments exceptionnels s'élève à 371 millions d'euros (année précédente : 592 millions d'euros). La marge EBIT avant éléments exceptionnels s'est ainsi établie à 5,5 pour cent au cours de la même période, soit une marge nettement moins élevée que celle de l'année précédente qui s’établissait à 8,7 pour cent. Ce recul s'explique principalement par la baisse de la marge brute due à la baisse des volumes, aux effets mix/prix, aux coûts fixes élevés et à l'augmentation des frais administratifs.

Pour l'ensemble de l'exercice 2019, s'appliquent les prévisions établies le 29 juillet 2019 pour la division Automotive OEM, selon lesquelles sont escomptées une croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change de moins 2,3 à 0 pour cent et une marge EBIT avant éléments exceptionnels comprise entre 5 et 6 pour cent.

Légère hausse du chiffre d'affaires de l’Automotive Aftermarket au 3e trimestre Avec un chiffre d'affaires de 1 386 millions d'euros (année précédente : 1 403 millions d'euros), la division Automotive Aftermarket a enregistré un recul corrigé des effets de change de 1,5 pour cent au cours de la période considérée, ce qui s'explique par le recul dans la région Europe qui réalise de loin les plus fortes ventes. Toutefois, le troisième trimestre a connu une légère hausse des ventes. La baisse du chiffre d'affaires en Europe, partiellement due à la réduction des stocks chez les clients, tant sur le marché indépendant de la rechange (IAM) que dans l'activité OES (OES - Original Equipment Service), s'est élevée à moins 3,7 pour cent, après correction des effets de change. La baisse des ventes en Europe a été compensée par une augmentation de 7,1 pour cent des ventes dans la région Amériques. Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation de la demande et l’acquisition de nouveaux clients sur le marché indépendant de la rechange. La région Grande Chine a augmenté ses ventes corrigées des effets de change de 8,6 pour cent, tandis que les ventes dans la région Asie/Pacifique corrigées des effets de change ont diminué de 8,9 pour cent.

Sur cette base, l'EBIT avant éléments exceptionnels s'élève à 219 millions d'euros (exercice précédent : 266 millions d'euros). Cela correspond à une marge EBIT avant éléments exceptionnels de 15,8 pour cent (année précédente : 18,9 pour cent). Le recul par rapport à l’année précédente est principalement imputable à la baisse de la marge brute et à l'augmentation des frais administratifs. La marge brute a diminué en raison de la baisse des volumes des ventes et de la hausse simultanée des coûts des produits.

Sur la base des prévisions du 29 juillet 2019, le Groupe prévoit, pour la division Automotive Aftermarket, une croissance du chiffre d'affaires avant effets de change sur l'ensemble de l'année 2019 de moins 2 à 0 pour cent et une marge EBIT avant éléments exceptionnels de 15 à 16 pour cent

Ralentissement de la croissance de la division Industrie au troisième trimestre après les bons résultats du premier semestre

Au cours des neuf premiers mois de 2019, la division Industrie a augmenté son chiffre d'affaires à 2 685 millions d'euros (année précédente : 2 533 millions d'euros) malgré un ralentissement de la production industrielle mondiale. La croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change s'est élevée à 4,3 pour cent. Cette croissance est principalement due au cluster éolien de la région Grande Chine et aux activités ferroviaires et matières premières dans les régions Europe et Grande Chine. La Distribution industrielle a également contribué positivement à la croissance au cours de la période considérée. Les secteurs de l'automatisation industrielle, de la transmission de puissance et du tout-terrain sensibles à la conjoncture ont enregistré une baisse de la demande. Au troisième trimestre, la croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change a été de 1,2 pour cent. Trois des quatre régions du groupe Schaeffler ont contribué à la croissance du chiffre d'affaires au cours de la période considérée. La région Grande Chine a de nouveau enregistré la plus forte croissance avec 20,9 pour cent, suivie des Amériques avec 4,5 pour cent et de l'Europe avec 0,1 pour cent. Dans la région Asie/Pacifique, les ventes ont légèrement baissé de 0,8 pour cent.

Au cours des neuf premiers mois de l'année, la division Industrie a réalisé un EBIT avant éléments exceptionnels d'environ 292 millions d'euros (exercice précédent : 292 millions d'euros), soit une marge EBIT avant éléments exceptionnels de 10,9 pour cent (exercice précédent : 11,5 pour cent). La croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change devrait se situer entre 2 et 4 pour cent pour l'ensemble de l'année 2019. Pour la division Industrie, une marge EBIT avant éléments exceptionnels de 10 à 11 pour cent est attendue.

Un Free Cash-flow positif proche du niveau de l'année précédente - confirmation des prévisions annuelles pour 2019

Le résultat net consolidé attribuable aux actionnaires a fortement diminué au cours des neuf premiers mois de 2019 par rapport à la même période de l'année précédente pour s'établir à 485 millions EUR (contre 762 millions EUR l'année précédente). Le bénéfice par action préférentielle s’élève à 0,73 EUR (exercice précédent : 1,15 EUR). Le Free Cash-Flow avant encaissements et décaissements liées aux opérations de fusions et acquisitions a atteint 362 millions d'euros au troisième trimestre et, 133 millions d'euros au cours de la période considérée, se situant à peu près au même niveau que l'année précédente (127 millions d'euros). Les investissements corporels et incorporels des neuf premiers mois de l'année se sont élevés à 823 millions d'euros, soit un niveau inférieur à celui de l'année précédente (857 millions d'euros) ce qui correspond à un ratio d'investissement de 7,6 pour cent (année précédente : 8,0 pour cent). Au troisième trimestre, le ratio des dépenses en immobilisations a légèrement augmenté par rapport au deuxième trimestre, passant de 6,1 pour cent à 6,3 pour cent.

« Au cours du dernier trimestre, nous nous attacherons à observer une solide discipline en matière de coûts et de capital. Nous allons encore réduire le ratio des investissements par rapport au troisième trimestre et nous concentrer sur la génération de cash-flow », a déclaré Dietmar Heinrich, CFO de Schaeffler AG.

L'endettement financier net s'établit à 2 842 millions d'euros au 30 septembre 2019, ce qui réduit le ratio d'endettement financier net sur fonds propres à environ 103,1 pour cent (31 décembre 2018 : environ 83 pour cent). Le total du bilan s'élève à 13 127 millions d'euros au 30 septembre 2019 (31 décembre 2018 : 12 362 millions d'euros). À cette même date, le Groupe employait 89.036 personnes (31 décembre : 92.478), soit une diminution de 3,7 pour cent.

Sur la base des prévisions révisées le 29 juillet 2019, le groupe Schaeffler prévoit pour 2019 une croissance du chiffre d'affaires corrigé des effets de change de moins 1 à 1 pour cent, une marge EBIT avant éléments exceptionnels de 7 à 8 pour cent et un Free Cash-Flow avant encaissements et décaissements de 350 à 400 millions d'euros du fait des opérations de fusions et acquisitions. « Dans un contexte qui reste difficile, nous avons obtenu de bons résultats au troisième trimestre. Les mesures que nous avons adoptées pour augmenter notre flexibilité font effet, la transformation s’accélère et les programmes d'efficacité de nos trois divisions sont systématiquement mis en œuvre. En tant que membre du Directoire, nous sommes confiants dans la réalisation de nos prévisions pour 2019 », a déclaré Klaus Rosenfeld, Président du Directoire de Schaeffler AG.

Déclarations prospectives et prévisionsCertaines des déclarations faites dans le présent communiqué de presse se rapportent à l’avenir. Ces déclarations sont naturellement liées à un certain nombre de risques, d’impondérables et d’hypothèses pouvant influencer et modifier sensiblement les résultats et développements réels par rapport aux prévisions annoncées. Ces risques, impondérables et hypothèses peuvent avoir des répercussions négatives sur le résultat et les conséquences financières des projets et développements décrits dans le présent document. Il n’existe pas d’obligation d’actualiser ou de modifier ses déclarations se référant à l’avenir par le biais de publications en raison de nouvelles informations, de développements futurs ou pour toutes autres raisons. Les destinataires de ce communiqué de presse sont appelés à ne pas se fier outre mesure aux déclarations portant sur l’avenir ; elles reflètent exclusivement la situation à la date de ce communiqué de presse. Les déclarations contenues dans le présent communiqué de presse portant sur les tendances et développements passés ne doivent en aucun cas être interprétées comme révélatrices des tendances à venir. Les avertissements donnés ci-dessus se rapportent également aux déclarations orales ou écrites concernant l’avenir que pourra faire ultérieurement Schaeffler ou toute autre personne agissant en son nom.

A propos de Schaeffler

Le Groupe Schaeffler est un équipementier automobile et industriel d’envergure mondiale. Son portefeuille de produits comprend des composants de précision et systèmes destinés aux moteurs, boîtes de vitesses et châssis ainsi que des solutions de roulements et paliers lisses pour un grand nombre d’applications industrielles. Avec ses innovations et ses technologies durables dans les domaines de la mobilité électrique, la digitalisation et l’Industrie 4.0, le Groupe Schaeffler contribue largement à la «mobilité de demain ». En 2018, l’entreprise technologique a réalisé un chiffre d’affaires de quelque 14,2 milliards d’euros. Fort de ses plus de 89.000 collaboratrices et collaborateurs, Schaeffler compte parmi les plus grandes entreprises européennes familiales et dispose, avec ses quelque 170 sites répartis dans plus de 50 pays, d’un réseau mondial d’unités de production, de centres de recherche et de développement et de sociétés de commercialisation. Avec plus de 2 400 demandes de brevets déposées en 2018, Schaeffler se situe, selon le DPMA (Office allemand des brevets et des marques), à la deuxième place des entreprises les plus innovantes d’Allemagne.


Editeur : Schaeffler France
Pays d’édition : France

Documents correspondants
Downloads

Pack (communiqué de presse + supports)

Partager la page

Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Pour l’utilisation de ce site Internet, vous acceptez l’usage de cookies. Plus d’informations

Accepter