Terme recherché

Communiqués de presse

Schaeffler au salon InnoTrans 2018 (hall 21, stand 404)

Schaeffler adopte le code Datamatrix selon le standard GS1 et garantit un taux de retour de 100% des boîtes d’essieu reconditionnées

Pressrelease Stage Image
Schaeffler introduit le Code Datamatrix selon les standard GS1 dans le reconditionnement des roulements de boîte d’essieu : ce code permet aux entreprises d’échanger les données et de disposer des informations électroniques relatives à chaque roulement de boîte d’essieu et de son reconditionnement.

18/09/2018 | BERLIN/SCHWEINFURT

Le marquage en série des boîtes d’essieu selon le standard GS1 est en train de devenir le standard du secteur. L’entreprise Schaeffler a, elle aussi, adapté ses processus de reconditionnement et marque maintenant d’un code Datamatrix selon le standard GS1 ses roulements neufs ainsi que ses roulements reconditionnés. Simultanément, Schaeffler assure un taux de retour de 100% des roulements de boîtes d’essieu reconditionnés.

Dans le transport ferroviaire, la sécurité est la priorité absolue, tant au niveau opérationnel qu’au niveau maintenance. Pour cette raison, le secteur mise de plus en plus sur la traçabilité à 100% de tous les composants de sécurité du train. Cela s’applique tout particulièrement au processus de maintenance. Pour l’identification univoque et la validité mondiale requise à cet effet, on utilise de plus en plus le marquage des composants selon le standard GS1 – le Global Trade Item Number – en combinaison avec un numéro de pièce de série. Ces chiffres sont enregistrés avec d’autres identifiants dans un Code Datamatrix lisible par machine.

Le protocole digital des roulements crée une transparence entre entreprises

Le marquage en série des roulements de boîtes d’essieu selon le standard GS1 au moyen du code Datamatrix (DMC) offre non seulement une parfaite traçabilité mais permet aux entreprises d’échanger les données et de disposer des informations électroniques relatives à chaque roulement de boîte d’essieu et de son reconditionnement. La possibilité de relier l’historique et les données d’état du roulement aux données opérationnelles (kilométrage, profil du tracé, message de boîtes chaudes) permettra à l’avenir de mieux comprendre le rapport entre l’état et la durée d’utilisation des roulements.

Une gravure laser indélébile

Généralement, les codes Datamatrix sont apposés sur les roulements au laser. Schaeffler, en revanche, utilise une gravure laser qui pénètre à une profondeur de plusieurs micromètres dans le matériau de sorte que le DMC reste lisible, même après une durée d’utilisation prolongée dans des conditions rudes, et peut continuer à être scanné sans problème.

100% de retour des boîtes d’essieu

Les exploitants et sociétés de maintenance sont de plus en plus nombreux à ne plus vouloir stocker des roulements de boîte d’essieu de rechange. Dès le mois d’octobre 2018, Schaeffler propose, dans le cadre du reconditionnement des roulements de boîte d’essieu, un taux de retour à 100%. Dans un premier temps, les roulements défectueux sont réparés avec de nouveaux composants ou remplacés par des roulements neufs. Dans un deuxième temps, ce service devrait être converti, moyennant une convention contractuelle correspondante avec le client, en un programme d’échange des roulements usés avec des roulements d’occasion reconditionnés, disponibles en stock. Cela permettra de réduire considérablement les délais de livraison et d’entretien. Là encore, le DMC joue un rôle majeur. Seul le marquage univoque de la pièce permet la traçabilité complète de l’historique du roulement et de son état au-delà de l’entreprise.

Editeur : Schaeffler France
Pays d’édition : France

Supports correspondants
Downloads

Pack (communiqué de presse + supports)

Partager la page

Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Pour l’utilisation de ce site Internet, vous acceptez l’usage de cookies. Plus d’informations

Accepter