Publications
 

Catalogue | 2014-07
Tarif 2014-07

 
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Système «Choix des produits et conseils» medias

Roulements, paliers lisses, accessoires
Publications
 

Catalogue | 2014-04
Roulements
Roulements à billes Roulements à rouleaux Roulements à aiguilles Galets de roulement Paliers de vis à roulement Roulements auto-aligneurs, paliers auto-aligneurs Corps de palier Accessoires

 
 

Catalogue | 2012-08
Roulements de grandes dimensions
Roulements à billes Roulements à rouleaux Galets de roulements Rotules Corps de palier Accessoires

 
Produits INA FAG

Roulements et paliers lisses

Les paliers pour des mouvements de rotation sont réalisés en tant que roulements ou en tant que paliers lisses. On distingue si les efforts entre les pièces mobiles doivent être supportés par des éléments roulants ou par des paliers lisses.

Roulements

Les roulements sont composés, en général, de deux bagues avec des chemins de roulement intégrés. Des éléments roulants sont disposés entre les bagues au niveau des pistes. Les éléments roulants sont, selon le cas, des billes, des rouleaux cylindriques, des aiguilles, des rouleaux coniques ou sphériques. Une cage guide, en général, les éléments roulants, les garde à égale distance et évite le contact entre eux. Pour les roulements à aiguilles et les roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux sans bord, la cage garantit également que l'axe des éléments roulants est correctement positionné. Si les roulements sont dissociables, la cage retient les éléments roulants et facilite ainsi le montage des roulements. Pour des applications particulières, on utilise également des roulements à billes, à aiguilles ou à rouleaux jointifs.
La matière standard pour les cages en tôle est l'acier ; le laiton est également utilisé pour certaines applications. Les cages massives sont fabriquées en laiton, en acier, en matière synthétique stratifiée, etc. Les cages fabriquées en matière thermoplastique sont également très utilisées, notamment celles en polyamide renforcé de fibres de verre.
Les bagues et éléments roulants sont essentiellement en acier au chrome et trempé à coeur mais l'acier de cémentation est également utilisé. Des roulements spéciaux pour des conditions de fonctionnement extrêmes – charge, vitesse, température, corrosion – sont en aciers pour hautes températures et/ou inoxydables, matière plastique, céramique, etc.
Les roulements sont livrables avec étanchéité d'un et des deux côtés, ainsi que sans étanchéité. Les types d'étanchéité les plus courants sont les étanchéités par passage étroit et à lèvre.

Caractéristiques et applications

Chaque conception de roulement possède des caractéristiques particulières qui la rend apte à des solutions paliers bien spécifiques. Des règles générales pour la sélection du type de roulement ne peuvent toutefois être établies du fait que plusieurs facteurs doivent toujours être pris en considération et être évalués l'un par rapport à l'autre. Outre la charge et la vitesse, il faut également tenir compte d'autres infuences comme la température, la lubrification, les vibrations, le montage, l'entretien, etc. Dans de nombreux cas, au moins l'une des dimensions principales du roulement – généralement le diamètre de l'alésage – est déjà définie par la construction adjacente.
Les roulements pour des charges essentiellement radiales sont appelés des roulements radiaux. La plupart des roulements supportent des charges combinées, par ex. les roulements à billes, les roulements à billes à contact oblique, les roulements à rouleaux coniques ou les roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux. Les roulements à rouleaux cylindriques N, NU, la plupart des roulements à aiguilles, les douilles à aiguilles ainsi que les cages à aiguilles peuvent uniquement être chargés radialement.
Les roulements pour des charges uniquement axiales sont appelés des butées. Les butées à rotule sur rouleaux et les butées à billes à contact oblique à simple effet supportent des charges axiales et radiales combinées. Les autres butées conviennent uniquement pour des charges axiales.
Si l'on dispose d'un encombrement réduit dans le sens radial, on choisit des roulements ayant une faible section radiale, par ex. cages à aiguilles, roulements à aiguilles avec ou sans bague intérieure, roulements à billes et certains roulements à rotule à deux rangées de rouleaux.
Si l'encombrement axial est limité, ce sont les roulements à une rangée de rouleaux cylindriques, les roulements à billes et ceux à contact oblique qui conviennent pour des charges radiales et combinées. Pour des charges axiales, on utilisera des cages à aiguilles axiales, des butées à aiguilles ou certaines séries de butées à billes.
Une autre caractéristique est la manière dont un roulement assure le guidage de l'arbre. Il y a des roulements qui permettent des déplacements axiaux, ceux qui assurent axialement le guidage d'un arbre dans un ou dans les deux sens et tels autres qui acceptent des mouvements angulaires pour permettre ainsi des défauts d'alignement de la construction adjacente.
Pour la détermination de la dimension du roulement, on définit dans un premier temps, l'intensité et la nature de la charge (dynamique ou statique), la capacité de charge du roulement ainsi que les exigences quant à la durée de vie et à la sécurité de fonctionnement du palier. Les roulements tournants sont soumis à des sollicitations dynamiques. Les roulements sont soumis à des sollicitations statiques dans le cas de mouvements très lents entre les bagues de roulement, d'oscillations et de charges à l'arrêt. En général, les roulements à rouleaux peuvent supporter des charges plus élevées que les roulements à billes pour des dimensions extérieures similaires. En conséquence, on utilise souvent des roulements à billes dans le cas de charge faibles à moyennes et des roulements à rouleaux dans le cas de charges et de diamètres d'arbre plus importants.

Paliers lisses

Les paliers lisses, tout comme les paliers à roulement, on pour fonction de supporter ou de guider des pièces en mouvement les unes par rapport aux autres. Ils doivent ainsi supporter et transmettre les efforts appliqués. Alors que les composants des roulements sont séparés par des éléments roulants, le composant mobile - souvent un arbre, un axe ou une barre de guidage - glisse, dans le cas des paliers lisses, sur le revêtement de glissement d'une bague fixe, d'une garniture de palier ou d'une plaque. Le mouvement de glissement se produit directement entre le revêtement de glissement du corps de palier et de la pièce à supporter. La lubrification est assurée par des lubrifiants intégrés à la couche de glissement ou par une couche solide appliquée sur le support. Lors d'un mouvement radial, le jeu de fonctionnement entre l'arbre et la couche de glissement permet la mobilité des éléments de glissement.

Les paliers lisses sont disponibles en tant que paliers radiaux, butées, plaques, demi-bagues et nombre d'autres formes. Ils ont un fonctionnement silencieux et conviennent particulièrement bien lorsque le palier doit supporter des charges élevées avec des mouvements de rotation et d’oscillation relativement lents, ainsi que pour des hautes et basses températures. Grâce à leurs multiples propriétés spécifiques, ils sont utilisés dans presque tous les domaines de l'industrie, spécialement si l'on dispose d'un encombrement très réduit.